pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
20 Aug, 2018
jeudi, 05 avril 2018 16:40

14782 migrantes et migrants haïtiens rapatriés pour les trois premiers mois de l’année 2018 Spécial

Des migrants haïtiens embarqués dans un véhicule dans des conditions inhumaines pour être reconduits à la frontière Des migrants haïtiens embarqués dans un véhicule dans des conditions inhumaines pour être reconduits à la frontière Photo: Archives GARR

Les opérations de rapatriement de migrantes et migrants haïtiens se poursuivent à la frontière haïtiano-dominicaine.  Pour les trois premiers mois de l’année 2018, 14782 cas de rapatriement ont été recensés au niveau des points frontaliers officiels et non officiels. Au nombre de ces rapatriés figurent 56 mineurs non accompagnés qui ont été reconduits à Malpasse et à Cornillon/Grand-Bois (Ouest).

 

Ouanaminthe/Dajabon (Nord-est) est le point frontalier officiel ayant accueilli le plus grand nombre de rapatriés avec un total de 6893. La frontière Carisal/Comendador, Belladère (Centre) vient en deuxième position avec un effectif de 5989 rapatriés.

Le point frontalier officiel Anse-à-Pitres/Pedernales (Sud-est) a accueilli plus de 1500 rapatriés. Viennent enfin Malpasse/Jimani avec 290 personnes rapatriées et Cornillon/Grand-Bois avec un total de 110 personnes

Il convient de signaler que les rapatriements qui ont été observés à Anse-à-Pitres (Sud-est) étaient provoqués par l’assassinat d’un couple dominicain survenu à Las Mercedes (Pedernales) en février 2018.

Les personnes rapatriées ont déclaré avoir vécu entre trois mois et dix ans en République Dominicaine. Elles vivaient en majorité à Barahona, Las Matas, San Juan, Santo Domingo, Las Mercedes et à San Pedro de Macoris.

Nombre de ces personnes rapatriées ont profité de leur accueil au bureau du GARR pour dénoncer les mauvais traitements qui leur ont été infligés par les autorités dominicaines avant leur reconduction à la frontière.

 «Nous étions enfermés dans un bus qui faisait la navette dans les rues de la République Dominicaine à la recherche d’autres Haïtiens. Nous avons été conduits ensuite à un centre carcéral où nous avons été gardés pendant plus de trois nuits dans des conditions inhumaines.», ont souligné quelques-uns d’entre eux.     

Notons que de juillet 2015 à mars 2018, 120200 rapatriés et 139991 retournés spontanés ont été enregistrés au niveau des points frontaliers officiels et non officiels d’Haïti et de la République Dominicaine.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 05 avril 2018 17:16

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli